logo


  Projets du PANA  

Projet 1 : Adaptation aux changements climatiques en vue de l’amélioration de la sécurité humaine au Burkina Faso (PANA-BKF-PNUD/DANIDA).

- Objectif : contribuer à la mise en œuvre du PANA à travers les activités des sensibilisations sur les défis environnementaux ainsi que les effets néfastes des changements climatiques et les activités de renforcement des capacités opérationnelle et managériale des structures (déconcentrées, décentralisées, populations, services, décideurs, élus).

- Composantes :
— Sensibilisation sur les défis environnementaux ainsi que les effets néfastes des changements climatiques aux acteurs clés pour le développement durable du Burkina Faso
— Amélioration de la capacité opérationnelle et managériale des structures (déconcentrées, décentralisées) et des acteurs impliqués dans la gestion durable des ressources et écosystèmes naturels

- Gestion du projet.

  • Site du projet et les domaines d’interventions : Au niveau national, régional et les provinces du Mouhoun, du Namentenga et de l’Oudalan retenues pour le PANA-FEM. 
  • Budget : 978,325 Mille $ US, soit 489 162 500 FCFA (DANIDA : 426 662 500 et PNUD : 62 500 000)
    Budget 2010 : 275 000 000 FCFA
    Durée : 3 ans (2009-2011).

Projet 2 : Renforcement des capacités pour une meilleure prise en compte des préoccupations liées aux changements climatiques lors de la préparation et de la mise en œuvre des plans, programmes et projets de développement (PANA-BKF-PNUD/JAPON).

  • Objectif – Le Burkina Faso a modifié ses processus de développement pour tenir compte des risques et opportunités liés aux changements climatiques.
  • Durée du projet : 2 ans (2010-2012)
  • Budget : 1 450 625 000 F CFA (2,9 Millions $ US).

- Résultat 1 : Le BF a mis en place des mécanismes dynamiques de planification à long terme pour gérer les incertitudes inhérentes aux changements climatiques. Il s’agit surtout de renforcer les capacités de planification a long terme, tel que le CP du PANA, le CSLP, le CONASUR. Il s’agit aussi de renforcer les cellules environnementales au niveau des différents ministères et des conseils régionaux en matière de l’ACC.

- Résultat 2 : Le BF a renforcé ses capacités de leadership et a mis en place des cadres institutionnels pour gérer les risques et exploiter les opportunités en matière de changements climatiques au niveau national et local.
Trois axes :

  1. Consolider le fonctionnement de la "Commission Spécialisée sur les Risques Naturels, Technologiques et Modes de Consommation" du CONEDD ;
  2. Renforcer la production et la diffusion des données et informations météorologiques pour une large utilisation par les différents acteurs intervenant dans les projets ACC ;
  3. Outiller les Directions des Etudes et de la Planification (DEP) des différents ministères, pour qu’ils puissent intégrer l’ACC dans les projets de développement.

- Résultat 3 : Le BF met en œuvre des politiques et des mesures favorables à la réduction de la vulnérabilité aux changements climatiques dans les secteurs prioritaires du PANA.

  1. D’abord, à travers le PNGT, appuyer la prise en charge de l’ACC dans le processus de planification locale ;
  2. Appuyer le secteur santé, secteur clé mais insuffisamment pris en compte ;
  3. Appuyer l’élaboration et le vote d’une loi intégrale sur les CC.

- Résultat 4 : Les mécanismes de mobilisation des ressources financières destinées à l’adaptation sont développés au niveau national et local (renforcer les capacités du pays à accéder et utiliser efficacement ces fonds, par l’intermédiaire d’un fonds national qui sera mis en place).

Projet 3 : Renforcement des capacités pour l’adaptation et pour la réduction de la vulnérabilité aux changements climatiques (PANA-BKF-PNUD/FEM).

- Objectif : contribuer à la mise en œuvre du PANA à travers le renforcement des capacités nationales spécifiques en matière de prévention et d’alerte précoce, d’amélioration soutenue de la production agropastorale pour assurer la sécurité alimentaire et un meilleur accès aux ressources hydriques dans le contexte des changements climatiques.
- Sites du projet et les domaines d’interventions : Les provinces du Mouhoun, du Namentenga et de l’Oudalan retenues pour la réalisation d’un projet test de réduction de la vulnérabilité des secteurs agro-sylvo-pastoraux aux changements climatiques.
- Budget : 1 700 000 Milliards FCFA : FEM : 1, 450 Milliards, PNUD : 250 Millions, Budget de l’Etat : 450 Millions FCFA (EN NATURE).
Budget Village : Il est envisagé pour chaque village pilote un budget de 250 000 US Dollars, soit 125 000 000 FCFA, dont 220 000 Dollars (110 000 000 FCFA) d’investissements (pour les Bonnes pratiques).

- Composantes :
— Renforcement des capacités politiques, institutionnelles et des populations locales à répondre aux changements climatiques dans le secteur agropastoral ;
— Démonstration des meilleures pratiques d’adaptation au changement climatique dans la production agropastorale pour une amélioration durable de la sécurité alimentaire ;
— Gestion des connaissances, diffusion des leçons et des meilleures pratiques.

NB:Tous ces trois projets sont exécutés par une seule structure, la coordination nationale des projets du PANA rattachée du SP/CONEDD ; Unité de coordination unique.

Les trois projets partagent les mêmes locaux, le même comité de pilotage, les équipements, et l‘assistance technique avec une planification / exécution en synergie.

 

AGENDA

« juin 2017 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

PUBLICATIONS PANA



© 2012 - CONEDD 01 BP 6486 Ouagadougou 01 Tél:(00226)50 31 24 64 Plan du Site | WebMail | Admin